Une nouvelle entrée pour l'agglomération des Portes de l'Isère

Le projet comprend la requalification paysagère d’une séquence de la RD1006, axe structurant de l’agglomération des Portes de l’Isère. Un projet d’aménagement avait était proposé par Michel Corajoud dans le cadre d’un plan de paysage pour la ville nouvelle de l’Isle d’Abeau en 1999, avec  la requalification de cet axe : l’allée du Domaine.  Mais la prise en compte de celui-ci n’a pas été efficiente aux cours des années.


Seule une très courte séquence, plantée d’un double alignement de platanes, a été réalisée. A la suite, une étude globale d’aménagement de l’axe a été réalisée par le cabinet Hors Champs, déterminant un certain nombre de séquence d’aménagement suivant des préceptes de plantations très contextuels.  

La séquence traitée, en entrée Ouest, de l’agglomération de la CAPI, s’inscrit dans la ZAC Chesnes Nord à Saint-Quentin-Fallavier, zone d’activités de 600 ha. 

Les contraintes réseaux, la géométrie des accotements très variable, ont amené l’Atelier UO, à développé une trame arborée irrégulière, en écho aux figures des grandes cultures de la plaine de la Bourbre et à la monumentalité des surfaces de logistique , avec la déclinaison de deux types d’essences : des chênes arbre de première grandeur et des arbres à fleurs de seconde grandeur. 

Il s’agit ainsi de composer un paysage ‘productif’, souple, adapté aux contingences de gestion, permettant un renouvellement aisé des essences et à moyen, long terme, la valorisation du bois produit. 

Les principes de plantations
Les séquences linéaires : un traitement arboré se développant suivant une trame de 5x6.50m avec un écartement d’arbres variables de 13,00 m pour les arbres de grand développement et de 6,50m pour les arbres à fleurs de développement moyen. 

Cette trame permet de s’intercaler avec les quelques séquences déjà plantées et offre une latitude suffisante vis à vis des réseaux enterrés et aériens, très nombreux dans la ZAC. 

Cette structure arborée est complété ponctuellement par des haies champêtres marquant les limites d’emprises. 

Les ronds-points : Certains ronds-points sont déjà plantés de bosquets d’érables. Le traitement est poursuivi et densifié pour composer un cadre arboré assez dense sur la périphérie. En intérieur, sur l’ilot central, l’espace est maintenu ouvert. 

Le chantier
Les travaux se sont déroulés en deux phases pour permettre de travailler dans de bonnes conditions et de s’assurer que la totalité des plantations pourraient se faire en une seule saison. En effet, la période estivale a permis de réaliser les travaux de terrassement et de fosse dans des conditions adéquates et sèches. La période hivernale a permis de concentrée les efforts de l’entreprise uniquement sur de la plantation.  

Quelques chiffres
2,2km de longueur / 412 arbres tiges / 60 cépées / 2193 arbustes / 1115 vivaces et couvres sols

 

 

Informations complémentaires

  • Maître d'ouvrage : Société d'aménagement du Rhone aux Alpes (SARA)
  • Maître d'oeuvre : Atelier UO (urbi&orbi)
  • Entreprises : Genevray
  • Coût : 285 000 € HT
  • Calendrier : début des travaux mai 2016 fin prévue pour mars 2017